POUTARGUE

Poutargue sur un marché de TaïwanLa poutargue est composée de la rogue du mulet, c'est une poche d'oeufs. Aussi appelée caviar du pauvre, la poutargue - sans doute d'origine phénicienne - est consommée dans le bassin méditerranéen depuis des siècles ainsi qu'au Japon et en Corée. Elle se déguste coupée en fines tranches sur un toast beurré ou sur un blini, ou râpée. Elle peut aussi servir de base au Tarama. On la trouve aujourd'hui assez facilement dans les supermarchés, mais c'est un produit relativement onéreux puisque le kilo de poutargue peut atteindre jusqu'à 200 euros. Poutargue de MartiguesComptez 7 à 8 euros en supermarché pour un petite poche.
En France, la poutargue de Martigues ou caviar martégal est la plus réputée. Les japonais raffolent de la version asiatique des oeufs de mulet : le karasumi-ko からすみこ. Les italiens qui la connaissent sous le nom de bottarga, la mettent dans les pâtes. Une idée donc pour un plat de fête. Symbole de fertilité en Corée où elle est servie lors des mariages, on lui prête parfois des vertus aphrodisiaques.
En provence, le mulet est aussi appelé Muge, aussi parfois trouve-t-on la dénomination de Poutargue de Muge. Deux ports, celui de Martigues et celui de Port Bouc sont à l'origine de la production française.

>> Pour acheter votre poutargue :

Poeles à blinis

Pour faire cuire vos petites crêpes de fête.